Clafoutis de figues fraîches

Cadeau d’un voisin, un gros sac de figues blanches bien mures à traiter en urgence.

Il faudra :

  • Une dizaine de figues bien mures ;
  • 2 grosses cuillères à soupe de miel ;
  • 4 œufs ;
  • 80 g de sucre ;
  • 80 g de farine ;
  • 0,4 l de lait ;
  • du beurre.

Préchauffer le four à 180°C.

Découper les figues en quarts ou plus fin selon votre goût, en prenant soin de retirer les extrémités.

Faire chauffer une poêle avec le miel. Quand il commence à frémir, ajouter les figues découpées et mélanger délicatement l’ensemble pendant quelques minutes. Réserver.

Dans une jarre, battre les œufs en omelette rapidement puis ajouter le sucre puis la farine. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène. Ajouter le lait progressivement.

Beurrer et fariner un plat avant d’y placer les figues sur l’ensemble de la surface puis recouvrir de l’appareil.

Placer au four pour 20 à 25 minutes. Vérifier la cuisson avec une pointe qui doit ressortir propre du plat.

Faire refroidir et servir juste tiède pour assurer la consistance.

D’aprèsCuisine Journal des femmes – Clafoutis de figues fraîches

Pâte brisée à la fourchette

L’idée vient de mon professeur d’EMT au collège Jules-Ferry (Chambéry), pour faire une bonne pâte à tarte sans ajouter trop de farine, il ne faut pas chauffer la pâte avec les doigts pour que le beurre incorporé reste ferme.

Sinon, il vous faudra :

  • 200g de farine blanche ;
  • 100g de beurre (à température ambiante,  mais pas plus) ;
  • 1 œuf, ou pas, visiblement le point est très discuté sur les forum, on peut aussi remplacer le blanc par 30g de lait ;
  • 3g de sel.

Mettre la farine et le beurre détaillé en cubes dans un saladier et commencer à les mélanger avec 2 fourchettes, soit par écrasement du beurre dans la farine sur les bords du saladier, soit par “hachage” entre les deux fourchettes tenues dans chaque main, les pointes en avant.

Petit à petit, le beurre et la farine forme une poudre granuleuse homogène. Vous pouvez alors ajouter l’œuf, et poursuivre l’utilisation des fourchettes quelques minutes avant de passer à la main et de pétrir la pâte, classiquement.

À aucun moment il ne faut ajouter de la farine.

Puis placer la boule de pâte, protégée par un film, au frais pour 30 min.

Laisser revenir à température ambiante pour la travailler (étalée).

Crevettes roses flambées au pineau et à la crème fraiche

Un sac de crevettes cuites à passer avant qu’elles ne passent… en 5 min :

  • une bonne livre de crevettes cuites ;
  • un demi-verre de pineau (là rosé, mais blanc c’est bien aussi) ;
  • de la crème fraiche épaisse (3 cuillères à soupe minimum) ;
  • une échalote fraiche émincée ;
  • du persil, du poivre ;
  • de l’huile d’olive (évidemment).

Faire chauffer l’huile puis placer l’échalote pour la faire revenir jusqu’à roussir ; ajouter le persil et poivrer.

Placer les crevettes décortiquées dans la poêle à feu vif et recouvrir de pineau ; faire flamber ou pas !

Laisser réduire et ajouter la crème fraiche ; Finir la cuisson à feu vif toujours jusqu’à obtenir une sauce pas trop liquide.

Servir de suite pendant que c’est bien chaud, avec une salade verte.

PS : ça le fait aussi avec du cognac ou même de l’armagnac, mais en quantités réduites (et toujours avec modération).

D’après : Mamou faut pas s’en faire – Crevettes roses flambées au pineau et crème fraîche

Sorbet à la figue

Le dernier test de glace aux fruits n’ayant pas été à la hauteur de mes attentes, cette fois j’utilise des fruits frais pour faire un sorbet.

Il faudra :

  • 700g de figues fraîches bien mures ;
  • 80g de sucre ;
  • 6 cuillères à soupe d’eau ;
  • jus de citron ;
  • cannelle en poudre.

Faire un sirop avec le sucre et l’eau qu’il faudra chauffer sans faire bouillir jusqu’à dissolution complète du sucre. Ajouter les figues découpées en dés et faire infuser pendant 10 minutes en mélangeant continuellement. Couper le feu et laisser refroidir.

Passer au mixer pour réduire en pulpe et ajouter une cuillère à café de jus de citron et une pointe de poudre de cannelle. Finir de mélanger et placer dans la sorbetière jusqu’à la prise.

Placer au congélateur pour terminer la prise.

PS : on peut aussi ajouter un blanc d’œuf monté en neige juste avant la mise dans la sorbetière pour aérer la glace.

D’après : Marmiton.org – Sorbet à la figue

Glace à la vanille

Pour une quantité d’à peu près un litre de glace, prendre les ingrédients suivants :

  • 1/2 l de lait demi-écrémé ;
  • 4 jaunes d’œufs ;
  • 150g de sucre ;
  • 200g de crème épaisse.

Faire bouillir le lait après y avoir placé la vanille fendue. Après ébullition,  laisser encore la vanille infuser avant de la gratter et d’en retirer tous les grains.

Pendant ce temps, battre fortement les jaunes avec le sucre jusqu’à obtenir une crème qui blanchisse et qui “fasse le ruban”. Ajouter le lait chaud très progressivement et en battant vivement l’appareil, jusqu’à l’incorporation complète.

Remettre dans la casserole à feu doux afin d’obtenir l’épaississement de la crème, sans jamais la faire bouillir (env. 83°C), puis retirer du feu.

Ajouter la crème fraîche et mélanger encore. Puis quand la crème est tiède, monter un blanc en neige et l’incorporer à la crème. Il donnera un peu de légèreté à la glace et la rendra moins dure en sortie du congélateur.

Placer la crème dans la sorbetière et laisser tourner jusqu’à la prise. Placer au congélateur pour finir le refroidissement.

Conseil : vous pouvez servir avec des meringues faites avec les 3 blancs d’œufs restant auxquels vous aurez ajouté 125g de sucre après les avoir battu en neige.

D’après :

Sorbet Pomme Banane

Une belle journée chaude, quelque pommes s’abîment lentement dans le plan de travail. La sorbetière qui me fait de l’œil, et je ne peux pas résister.

J’adapte, puisque j’ai une sorbetière,  mais les quantités et les ingrédients restent les mêmes :

  • 4 belles pommes  ;
  • 1/2 banane ;
  • 50g de sucre roux ;
  • 25g d’eau ;
  • 1/ gousse de vanille ;
  • 1 blanc d’œuf ;
  • quelques feuilles de menthe (c’est ma période menthe en ce moment).

Commencer par faire le sirop avec le sucre et 25g d’eau. Réduire le feu quand tout le sucre est dissous sans attendre qu’il fasse caramel et ajouter les fruits en morceaux et la gousse de vanille coupée en deux. Laisser cuire un peu afin que les fruits soient bien en pulpe dans le sirop. Sortir la gousse de vanille et laisser refroidir.

Place l’ensemble dans un mixer avec le blanc d’œuf,  la menthe et broyer l’ensemble jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène, sans morceau de fruits.

Mettre la crème dans la sorbetière et laisser tourner jusqu’à la prise. Au besoin, passer au congélateur pour obtenir une consistance plus ferme.

Garder quelques feuilles de menthe pour la décoration dans les assiettes.

D’après L’atelier de Corinnette – Sorbet Pomme Banane.

Courgette à l’espagnole

Pour cette recette, il faudra prendre :

  • 4 courgettes,
  • 3 tomates,
  • 1 oignon,
  • de l’huile d’olive,
  • du mélange d’épice à paella (ingrédient dans l’épice à paella : ail, oignon,
    paprika, curcuma, cumin, coriandre, fenugrec, persil, piment fort, fenouil…),
  • du paprika doux,
  • un verre d’eau ou de vin blanc,
  • sel, poivre
  • une branche de thym et une feuille de laurier.

Couper en rondelle les courgettes (je les épluche partiellement pour réduire la quantité de peau), coupé en morceau les tomates, émincer l’oignon.

Faire revenir l’oignon dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Ajouter les courgettes et les tomates. Rajouter un peu d’eau pour éviter que les courgettes n’accrochent ; on peut remplacer l’eau par du vin blanc sec pour la cuisine. Mettre une bonne cuillère à café de paprika, et une demi cuillère d’épice à paella.

Rajouter sel, poivre, thym et feuille de laurier. Laisser mijoter une vingtaine de minutes.

Servir.

D’après : Le Cahier de Recettes d’Illyperles – Courgettes à l’espagnole

 

Gratin de poissons & crevettes

Déjà fait 2 fois, j’affine encore ma recette de gratin aux poissons.
Pour 4 personnes, il vous faudra :

  • 200 g de Haddock (ou églefin fumé) ;
  • 200 g de Saumon (dans la queue, il est moins gras) ;
  • 200 g de Cabillaud (morue fraîche) ;
  • 500 g de crevettes ;
  • 250 g de champignons.

Pour la béchamel :

  • 1/2 l de lait ;
  • 4 cuillère à soupe de farine ;
  • 50 g de beurre (salé) ;
  • 250 g de fromage rappé ;
  • sel (sauf si le beurre l’est déjà), poivre, noix de muscade (rappée).

Enfin, pour le gratin lui-même :

  • 250 g de fromage rappé.

Enlever les peaux des poissons et les débiter en cubes ; éplucher les crevettes.

Dans un faitout mettre de l’huile d’olive et une échalote ; faire revenir avec un verre de vin blanc. Laisser réduire.

Ajouter les champignons nettoyés et émincés. Laisser réduire encore jusqu’à la disparition de tout liquide. Ajouter les morceaux de poisson et laisser cuire 1/4 d’heure environ.

Optionnellement, on peut faire revenir rapidement les crevettes et les flamber avec un peu d’Armagnac.

Préparer la béchamel suivant vos habitudes ou :

Mettre le beurre à fondre, puis ajouter la farine et battre vivement jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Remettre sur le feu et ajouter progressivement le lait pour former une crème de plus en plus liquide et sans grumeaux. Continuer à battre jusqu’à ce que la sauce s’épaississe et formant quelques bulles. Arrêter le feu, saler et poivrer puis ajouter un peu de noix de muscade puis battre à nouveau pour bien mélanger la sauce.

Ajouter le moitié du fromage rappé dans la béchamel et la chauffant encore pour bien faire fondre le fromage.

Mélanger doucement les morceaux de poissons (avec les champignons) avec les crevettes à la béchamel et placer le tout dans un plat à gratin et recouvrir avec le reste du fromage.

Passer au four pendant 15 à 20 minutes à 180°C, avant de servir.