Pâte brisée à la fourchette

L’idée vient de mon professeur d’EMT au collège Jules-Ferry (Chambéry), pour faire une bonne pâte à tarte sans ajouter trop de farine, il ne faut pas chauffer la pâte avec les doigts pour que le beurre incorporé reste ferme.

Sinon, il vous faudra :

  • 200g de farine blanche ;
  • 100g de beurre (à température ambiante,  mais pas plus) ;
  • 1 œuf, ou pas, visiblement le point est très discuté sur les forum, on peut aussi remplacer le blanc par 30g de lait ;
  • 3g de sel.

Mettre la farine et le beurre détaillé en cubes dans un saladier et commencer à les mélanger avec 2 fourchettes, soit par écrasement du beurre dans la farine sur les bords du saladier, soit par “hachage” entre les deux fourchettes tenues dans chaque main, les pointes en avant.

Petit à petit, le beurre et la farine forme une poudre granuleuse homogène. Vous pouvez alors ajouter l’œuf, et poursuivre l’utilisation des fourchettes quelques minutes avant de passer à la main et de pétrir la pâte, classiquement.

À aucun moment il ne faut ajouter de la farine.

Puis placer la boule de pâte, protégée par un film, au frais pour 30 min.

Laisser revenir à température ambiante pour la travailler (étalée).

Crevettes roses flambées au pineau et à la crème fraiche

Un sac de crevettes cuites à passer avant qu’elles ne passent… en 5 min :

  • une bonne livre de crevettes cuites ;
  • un demi-verre de pineau (là rosé, mais blanc c’est bien aussi) ;
  • de la crème fraiche épaisse (3 cuillères à soupe minimum) ;
  • une échalote fraiche émincée ;
  • du persil, du poivre ;
  • de l’huile d’olive (évidemment).

Faire chauffer l’huile puis placer l’échalote pour la faire revenir jusqu’à roussir ; ajouter le persil et poivrer.

Placer les crevettes décortiquées dans la poêle à feu vif et recouvrir de pineau ; faire flamber ou pas !

Laisser réduire et ajouter la crème fraiche ; Finir la cuisson à feu vif toujours jusqu’à obtenir une sauce pas trop liquide.

Servir de suite pendant que c’est bien chaud, avec une salade verte.

PS : ça le fait aussi avec du cognac ou même de l’armagnac, mais en quantités réduites (et toujours avec modération).

D’après : Mamou faut pas s’en faire – Crevettes roses flambées au pineau et crème fraîche

Sorbet à la figue

Le dernier test de glace aux fruits n’ayant pas été à la hauteur de mes attentes, cette fois j’utilise des fruits frais pour faire un sorbet.

Il faudra :

  • 700g de figues fraîches bien mures ;
  • 80g de sucre ;
  • 6 cuillères à soupe d’eau ;
  • jus de citron ;
  • cannelle en poudre.

Faire un sirop avec le sucre et l’eau qu’il faudra chauffer sans faire bouillir jusqu’à dissolution complète du sucre. Ajouter les figues découpées en dés et faire infuser pendant 10 minutes en mélangeant continuellement. Couper le feu et laisser refroidir.

Passer au mixer pour réduire en pulpe et ajouter une cuillère à café de jus de citron et une pointe de poudre de cannelle. Finir de mélanger et placer dans la sorbetière jusqu’à la prise.

Placer au congélateur pour terminer la prise.

PS : on peut aussi ajouter un blanc d’œuf monté en neige juste avant la mise dans la sorbetière pour aérer la glace.

D’après : Marmiton.org – Sorbet à la figue