Flamiche aux poireaux

Flamiche aux poireaux

Pour cette préparation, prévoir :

  • 3 à 4 beaux poireaux,
  • 1 pâte feuilletée,
  • 3 œufs,
  • 20 cl de crème fraiche épaisse,
  • 20 cl de lait,
  • sel, poivre, noix de muscade, huile d’olive.

Mettre le four à chauffer à 210°C.

Faire revenir les poireaux émincés avec l’huile d’olive dans une sauteuse à feu doux jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’eau au fond.

Fouetter les œufs, la crème, le lait et la noix de muscade rappée jusqu’à obtenir une crème homogène. Saler et poivrer. Ajouter les poireaux pour qu’ils bien mouillés par la sauce.

Placer la pâte dans le plat, et la percer avec les pointes d’une fourchette. Enfin répartir doucement l’appareil sur l’ensemble. Enfourner pour 20 à 25 minutes jusqu’à ce que la pâte et la crème soient dorées.

Servir chaud.

Quenelles à la tomate

Des quenelles dans le frigo ? Voici une recette rapide (30 minutes de cuisson quand même) à faire un soir pour rassasier votre famille. Il vous faut donc :

  • 240g de quenelles (6) ;
  • 3 tomates moyennes ;
  • 45g de beurre ;
  • 45g de farine ;
  • 1/2l de lait ;
  • 150g de fromage rappé ;

Mettre le four à chauffer à 200°C.

Faire fondre le beurre doucement et ajouter la farine en pluie tout en fouettant le ménage jusqu’à obtenir un aspect mousseux.

Ajouter le lait et battre jusqu’à bien enlever tous les grumeaux et mettre à cuire sur un feu plutôt vif en continuant de fouetter régulièrement jusqu’à obtenir des bouillons. Réduire le feu et laisser cuire encore quelques minutes.

Pendant ce temps, peler et épépiner les tomates et les passer au mixer pour les réduire en purée puis les ajouter à la préparation. Ajouter aussi les 3/4 du fromage rappé et remettre à cuire. Bien mélanger le tout.

Beurrer un plat à gratin et y déposer les quenelles. Recouvrir avec la sauce puis saupoudrer du reste du rappé.

Mettre au four pendant 30 minutes.

Sortir et servir immédiatement pendant que les quenelles sont bien gonflées.

D’après : La cuisine d’Annie – Quenelles en sauce blanche

Dos de Cabillaud à la tomate

Une recette de poisson facile en 1/2 heure. Il vous faudra :

  • Une belle pièce de dos de cabillaud (env 500g) pour 4 personnes ;
  • 5/6 tomates ;
  • Une gousse d’ail ;
  • de l’huile d’olive ;
  • du basilic ;
  • sel, poivre.

Faire préchauffer le four à 170°C.

Découper les tomates en gros morceaux, les mettre dans un mixer avec l’ail et le basilic. Hacher sans réduire en purée (aspect granité). Réserver.

Quand il est chaud, mettre le filet de cabillaud au four, juste arrosé d’huile d’olive, sel et poivre. Laisser cuire 20/25 minutes suivant l’épaisseur.

À la sortie du four déposer le mélange de tomate, d’ail et d’huile autour du filet dans le plat.

Après avoir déposé quelques feuilles de basilic, servir immédiatement !

Filet de lieu-noir au four

Un petit plat très simple et rapide à faire en 1/2 heure, pour ça, il vous faudra :

  • 600 g de filet de lieu noir
  • 1 oignon
  • 4 tomates
  • 1 petit poivron rouge (ou pas)
  • de l’huile d’olive
  • sel, poivre
  • 15 cl de vin blanc
  • des herbes de Provence (ou autres au choix)

Commencer par faire chauffer le four à 200°C.

Dans une poêle, faire revenir l’oignon découpé avec les tomates et le poivron.

En même temps, mettre le poisson dans le plat après l’avoir salé et poivré des deux côté et légèrement arrosé d’huile d’olive.

A la cuillère tapisser avec le mélange de tomates et d’oignon. Arroser de vin blanc ou d’un peu d’eau et ajouter les herbes.

Enfourner le tout pour une vingtaines de minutes.

D’après Cuisine – Journal des femmes – Filet de lieu-noir au four

Risotto aux Asperges

Pour 4 personnes prévoir :

  • une botte d’asperges (je préfère les vertes) ;
  • 300 à 350g de riz pour risotto ;
  • de l’huile d’olive ;
  • un oignon ;
  • 15 cl de vin blanc ;
  • 1 cube de bouillon de légumes  ;
  • 100g de parmesan râpé ;
  • sel et poivre.

Faire suer doucement l’oignon finement émincé dans deux à trois cuillères à soupe d’huile d’olive.

Pendant ce temps préparer les asperges en enlevant le bas d’un coup sec puis en les découpant en tronçons. Réserver les pointes.

Ajouter les tronçons d’asperges dans la poêle avec l’oignon et faire cuire à feu doux pendant 5 min.

Mettre le cube de bouillon dans un litre d’eau et mettre le tout à frémir.

Remonter la chauffe et ajouter le riz puis ajouter le vin blanc. Puis progressivement ajouter le bouillon, louche par louche en attendant que le riz ait absorbé tout le liquide entre deux ajouts.

Au bout de 15 minutes, ajouter les pointes d’asperges.

Attendre encore 15 minutes avant d’obtenir la cuisson du riz.

Ajouter alors le fromage rappé, saler et poivrer selon votre goût (le bouillon apporte déjà du sel).

Vérifier la cuisson et servir immédiatement.

On peut rajouter quelques copeaux de parmesan sur les assiettes.

 

Risotto aux champignons

Ce soir, il me reste une barquette de champignons frais qui commence à se défraichir. Alors c’est l’occasion d’une petite préparation à base de riz, un fameux (ou pas) risotto.

Il vous faudra donc :

  • 250 g de riz spécial risotto ;
  • 300 g de champignons de votre choix (ici un éventail varié) ;
  • 1 ou 2 cubes de bouillon de légumes ;
  • 1 oignon ;
  • 10 cl de vin blanc + 3 cuillères à soupe
  • 15 cl de crème fraîche (de la vraie, entière) ;
  • 100 g de parmesan râpé ;
  • une gousse d’ail (là de l’ail en semoule) ;
  • de l’huile d’olive ;
  • du persil en flocons ;
  • sel et poivre (selon  votre goût, sachant que les bouillons sont déjà naturellement assaisonnés).

Pour commencer, nettoyer et découper les champignons en morceaux que l’on fera revenir dans un peu d’huile d’olive avec l’ail en semoule. Laisser réduire lentement (5 min) puis ajouter quelques culières à soupe de vin blanc, la crème fraiche et le persil en flocons. Réserver.

Mettre 1 litre d’eau à chauffer et y placer 2 cubes bouillons à fondre jusqu’à ce que le bouillon frémisse.

En même temps, mettre une bonne ration d’huile d’olive à chauffer et y placer immédiatement, un oignon émincé afin qu’il fonde sans griller. 5 minutes après que l’oignon ait commencé à frire, ajouter le riz. Attendre qu’il devienne transparent puis ajouter un verre de vin blanc. Attendre que le liquide soit absorbé avant de commencer à ajouter progressivement le bouillon, une louche à la fois, en attendant à chaque fois que le riz ait bien absorber le liquide. Cette étape dure 20 à 30 minutes. Quand tout le liquide a été absorbé, vérifier la cuisson et compléter l’assaisonnement jusqu’à la cuisson complète du riz.

Ajouter la moitié du parmesan dans le riz afin qu’il y fonde, puis ajouter les champignons préparés préalablement. Laisser chauffer l’ensemble 2 minutes puis servir immédiatement en saupoudrant du reste de parmesan. Pour la décoration, vous pouvez ajouter une feuille ou deux de persil frais.

D’après : Le Journal des Femmes – Risotto aux Champignons

Paupiettes de dinde aux Champignons

4 paupiettes dans une barquette, des champignons frais… du crémeux. Voilà comment faire.
Il vous faudra :

  • 4 paupiettes de dinde (ou de veau ça le fait aussi) ;
  • 1 oignon ;
  • 250 g de champignons frais blancs de Paris ou d’ailleurs, d’ailleurs ;
  • 1 cuillère à café de fond de veau ;
  • 2 verres d’eau ;
  • 2 cuillères à soupe de crème fraiche.

Dans une cocotte, mettre de la matière grasse (huile d’olive par exemple, végétale et supportant bien les hautes températures), faire chauffer et dorer les paupiettes sur toutes les faces, puis les réserver.

Dans la même cocotte, ajouter un oignon émincé et le faire revenir jusqu’à ce qu’il soit doré. Ajouter les champignons émincés pour qu’ils transpirent un peu.

Ajouter les paupiettes, l’eau dans laquelle sera délayée le fond de veau. Bien mélanger l’ensemble et laisser réduire un peu (sans couvercle).

Enfin, ajouter la crème fraiche en la mélangeant bien puis laisser mijoter à feu doux pendant 40 minutes. Surveiller et retourner les paupiettes de temps en temps.

Saler, poivrer et servir fumant !

D’après : Ptit Chef – Paupiettes de dinde aux champignons

Hachis parmentier

Après un tour dans le réfrigérateur immensément vide, il me reste des steaks hachés et des pommes de terres. L’occasion rêvée de faire un hachis. C’est facile même s’il faut prévoir une bonne heure (en tout). Il nous faudra donc :

  • 1,250g de pommes de terre à purée ;
  • 4 steaks hachés ;
  • 1 oignon ;
  • 20 à 30 cl de crème fraiche ;
  • un peu de lait (10 cl) ;
  • fromage râpé (selon son goût) ;
  • sel, poivre.

Mettre le four à chauffer vers 220°C.

Lancer la cuisson des pommes de terre, à la cocote minute, c’est toujours plus rapide et bien meilleurs (15 à 20 minutes après la rotation du sifflet suivant la taille des pommes de terre). Garder le fond d’eau après la cuisson.

Faire cuire les steaks avec l’oignon émincé. Quand les steak sont cuits (encore roses à cœur) ajouter la crème fraiche et réduire les steaks en miettes. Assaisonner et laisser mijoter encore à feu doux.

Quand les pommes de terres sont cuites, il faut les peler (moi je préfère la cuisson avec la peau) avant de les passer au presse-purée. Ajouter le lait et un peu d’eau de cuisson pour fluidifier la purée.

Incorporer les morceaux de steak à la purée et bien mélanger pour obtenir une préparation homogène. Placer dans un plat et recouvrir de fromage râpé.

Placer dans le haut du four et laisser finir la cuisson et griller le fromage pendant 35 minutes environ.

Sortir et servir immédiatement.

D’après : Marmiton – Hachis parmentier à ma façon – Jovalie

Gratin dauphinois

Ou pas… Visiblement le gratin dauphinois est une source de trolls sans fin, avec ou sans lardons, avec ou sans fromage, laver ou pas les pommes de terres, les cuire avant de les enfourner ou pas.

Voici donc une recette de gratin dauphinois d’après le site éponyme : http://www.gratindauphinois.com/portail/index.php/gratin-dauphinois

Pour 6 personnes, il vous faudra :

  • 1,5 kg de pomme de terre ;
  • 100g de beurre ;
  • 5 g d’ail (2 gousses) ;
  • 3 dl de crème liquide ;
  • 1 litre de lait ;
  • Sel, poivre et muscade.

Laver, éplucher les pommes de terre et les trancher en rondelles plutôt fines (à la mandoline par exemple).

Préchauffer le four à 180°C (Th. 6).

Faire bouillir le lait avec l’ail écrasé finement, le sel, le poivre et la noix de muscade râpée.

Plonger les pommes de terre dans le lait et laisser cuire une dizaine de minutes en retournant régulièrement le mélange qui a une forte tendance à attacher (et c’est un euphémisme).

Beurrer un plat à gratin et y verser le lait et les pommes de terre.

Ajouter par dessus la crème fraiche et répartir le beurre découpé en petits dés.

Enfourner pendant 45 min, voir 1 heure selon l’épaisseur du gratin.

Commentaires

Le gratin reste relativement liquide mais cela peut aussi dépendre du type de pommes de terre utilisées.

Soupe de Potiron, Pommes de Terre et Carottes

À l’occasion d’un cadeau de Potiron de la part d’une voisine jardinière, j’ai réalisé une soupe. Pour ça, il vous faudra :

  • 1 kg de potiron ;
  • 500 g de carottes ;
  • 2 pommes de terre (grosses) ;
  • 1 gousse d’ail ;
  • 1 oignon ;
  • 1/2 l de lait ;
  • 1/2 l de bouillon de volaille ;
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive ;
  • persil, sel, poivre, noix de muscade ;
  • 10 cl de crème fraiche (option).

Émincer l’oignon et le faire revenir avec l’huile d’olive dans une cocote (capacité min 2 l).

Éplucher et couper tous les légumes en cubes (potiron, pommes de terre et carottes).

Ajouter les légumes, le lait et le bouillon chaud (de préférence), saler, poivrer ajouter l’ail et rapper la muscade et laisser cuire 30 minutes à feu vif et en mélangeant régulièrement.

Mixer le tout et vérifier assaisonnement.

Servir avec une cuillère de crème fraiche.

D’après : Marmiton – Velouté de Potiron et Carottes