Rôti de bœuf au four

Ingrédients pour 4 personnes

  • Rôti de bœuf de 500g ;
  • 5/7 Pommes de terre moyennes ;
  • thym, romarin ;
  • ail, huile d’olive ;
  • sel, poivre.

Préparation

Dans un plat qui va au four, préparer 2 cuillère d’huile, une gousse d’ail écrasée, sel, poivre thym et romarin.

Frotter le rôti avec l’ail (sans le percer !) puis le déposer dans le plat et le masser avec l’huile et les autres herbes. Laisser le rôti reposer dans l’huile pour une heure. À la mi-temps, retourner le rôti afin qu’il soit bien enduit.

Lancer la cuisson des pommes de terre à la vapeur pour une durée réduite (fin de la cuisson à la casserole), environ 15 minutes.

Mettre le four à chauffer à 220°C. En même temps, brunir la viande sur toutes ses faces dans un peu de l’huile.

Enfourner la viande avec son huile pour 15 min pour 500g. À mi-cuisson retourner le rôti toujours sans le piquer. En fin de cuisson, sortir le rôti et l’enrouler dans une feuille de papier d’aluminium pour le faire refroidir 10 minutes.

Pendant ce temps, mettre l’huile dans une casserole et y faire revenir les pommes de terre découpées en morceaux.

Enfin, découper la viande et servir l’ensemble.

D’après : Recette du rôti de bœuf au four | Petits Plats Entre Amis

Männelé

Ingrédients pour une dizaine de personnages

Pour la pâte :

  • 300g de farine ;
  • 5g de levain ;
  • 165g de lait tiède ;
  • 27,5g de sucre en poudre ;
  • 1 œuf ;
  • 30g de beurre pommade (ramolli) ;
  • 2,5g de sel.

Pour la dorure :

  • 1 jaune d’œuf ;
  • 1 cuillère à soupe de lait.

Préparation

Délayer le levain dans le lait tiède.

Mettre la farine, le sucre, le sel et l’œuf dans une terrine / bol du mixer et commencer à pétrir. Ajouter très progressivement le beurre ramolli en prenant soin de bien l’incorporer avant d’en ajouter à nouveau.

Poursuivre le pétrissage en ajoutant progressivement le lait avec le levain. Continuer jusqu’à ce que la pâte soit bien lisse (sans grumeaux).

Fariner le pâton et le laisser lever pendant plusieurs heures (1h30 à 2h) à température contrôlée (dans un four à 30/35°C maximum).

Quand la pâte a doublé de volume, la dégazer en la pétrissant un peu. Puis choisir l’une des deux méthodes ci-dessous :

À l’emporte-pièce :

Aplanir la pâte sur une épaisseur de 1,5 à 2 cm avant de la découper avec des emporte-pièces. Placer les formes sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

À la main :

Répartir la pâte en boules d’environ 50g. Former des boudins de 10/15 cm de long.
Poser les boudins sur une feuille, écraser le corps et les pieds et reformer une bille pour la tête. Avec un couteau, former les jambes en faisant une séparation verticale en bas. Puis faire aussi 2 découpes obliques de part et d’autre du corps pour former les bras

Dans les deux cas, laisser reposer encore une heure.

Préchauffer le four à 180°C / Th. 6.

Préparer la dorure en mélangeant bien le jeune d’œuf et la cuillère à soupe de lait. Badigeonner les personnages avec le jaune liquide. Placer ensuite les pépites de chocolat sur les corps des personnages (yeux, bouche, boutons des vêtements…)

Enfourner et laisser cuire 1/4 d’heure. Surveiller et sortir dès que les personnage se colorent. Faire refroidir sur une grille.

D’après : mannele.net – Recette du Mannele ou Mannala, Bonhomme du Saint-Nicolas

Bo Bun au bœuf

Ingrédients pour 2 personnes

  • 4 nems ;
  • sauce nems ;
  • une laitue ;
  • ½ concombre ;
  • 4 petites carottes ou 2 grosses ;
  • 150g de vermicelles de riz ;
  • coriandre, menthe ;
  • 1 gousse d’ail ;
  • ½ citron ;
  • sauce nuoc mâm ;
  • Vinaigre de vin (balsamique, par ex.) ;
  • Sucre ;
  • Gingembre en poudre/rappé ;
  • 50g cacahuètes (non salées) ;
  • 2 bavettes de bœuf.

Préparation

Préparer la marinade de viande en mélangeant la gousse d’ail, 3 cuillères à soupe de sauce nuoc mâm, une pincée de sucre, 1 cuillère à soupe de jus de citron, un peu de coriandre hachée et 3 cuillère à café de gingembre rappé ; rallonger avec 3 cuillères à soupe d’eau.

Découper la bavette en lamelles et les placer dans la marinade en les recouvrant bien au besoin. Couvrir et réserver au frais pendant 1/2 heure.

Éplucher et rapper les carottes avec la plus grosse grille et arroser du vinaigre avant de couvrir et de réserver au frais pendant aussi 1/2 heure.

Éplucher, évider le demi concombre et le découper en petits cubes, réserver.

Laver la salade et la découper en lamelles, réserver.

Piler les cacahuètes et réserver.

Placer les nems au four à 180°C (environ 10 min selon les indications) ;

Faire chauffer l’eau salée et y plonger les vermicelles. Quand ils sont cuits, les rincer à l’eau froide.

Faire chauffer une poêle à feu vif et y faire revenir les lamelles de viande sans la marinade mais avec l’ail.

Monter le bol :

Dans un grand bol ou une assiette a soupe, placer la salade sur le fond, puis les cubes de concombre, les carottes rappées puis les vermicelles de riz.

Parsemer de menthe et de coriandre selon votre goût.

Placer la viande au centre et les nems coupés en deux sur le pourtour.

Vous pouvez arroser la viande d’un peu de marinade et les nems d’un peu de sauce nem et saupoudrer le tout avec les cacahuètes pillées.

Servir immédiatement et déguster…

D’après : https://cuisine.journaldesfemmes.fr/recette/317228-bo-bun

Truffes chocolatées aux châtaignes

Ingrédients

  • 2 bonnes cuillères à soupe de crème fraîche ;
  • 85 g de chocolat ;
  • 100 g de châtaignes ;
  • du lait (selon le nombre de châtaignes) ;
  • 30 g de beurre ;
  • 65 g de sucre glace ;
  • du chocolat en poudre (ou cacao amer)

Préparation

Châtaignes crues

Inciser les châtaignes pour enlever leur peau dure. Le plonger dans une casserole d’eau bouillante pendant 4 minutes. Les égoutter et les rincer à l’eau froide. Éplucher la peau de l’amande.

Sinon prendre un pot de châtaignes épluchées, c’est bien plus simple !

Truffes

Faire cuire les châtaignes dans du lait, puis les tamiser ou les passer au mixer afin d’obtenir une purée.

Mélanger dans une poêle anti-adhésive et au bain-marie (40°C maxi) la crème fraîche, le chocolat râpé et le beurre. Faire fondre jusqu’à obtenir une pâte lisse et onctueuse, puis retirer du feu en tout en maintenant le bain-marie.

Incorporer la purée de châtaignes puis le sucre glace. Mélanger vigoureusement l’ensemble jusqu’à obtenir une préparation homogène. Placer 24 heures au réfrigérateur dans un récipient couvert.

À l’aide d’une petite cuillère, former de petites boulettes de pâte de la taille d’une noix que l’on roule dans une assiette avant de les passer dans le cacao en poudre.

D’après une recette transmise par la maîtresse de ma fille (Sophie) – merci.

Brioche beurre et levain

Ingrédients

  • 200g de farine ;
  • 2 œufs + 1 jaune ;
  • 70g de beurre ;
  • 60g de sucre ;
  • 1/2 sachet de levure chimique ou mieux du levain ;
  • Sel, arômes.

Préparation

Pétrir 20 min la farine avec 2 œufs, le beurre, le sucre, la levure, 1 pincée de sel, 1 cuillère à café d’arômes (rhum, fleur d’oranger…)

Faire reposer la pâte 1h.

Diviser en 3 cordons de 30-40 cm pour les tresser. Mettre dans un moule et laisser gonfler.

Dorer à l’œuf et enfourner la brioche environ 35 min à 180°C.

Côtes de porc aux pommes de terre au four

Ingrédients

  • 4 côtes de porc
  • 6 pommes de terre
  • 1 gros oignons
  • 1 gousses d’ail
  • 30 cl de crème fraîche
  • 1/4 l de bouillon de bœuf
  • 1 c. à café de thym séché
  • 3 c. à café d’huile d’olive
  • du persil
  • sel, poivre

Préparation

Préchauffez le four th.6 (180°C).

Éplucher et découper les pommes de terres en cubes. Peler et découper les oignons en petits morceaux. Disposer dans un plat allant au four, saler, poivrer et arroser d’huile d’olive. Ajouter le thym, le bouillon de bœuf, mélanger le tout avant d’enfourner pour une 40ène de minutes à 180°C.

Peler et hacher les gousses d’ail. Laver et ciseler le persil. Mélanger le persil, l’ail et la crème fraîche dans un bol. Réserver.

Faire dorer, dans une poêle, les côtes de porc 5 min de chaque côté, salez, poivrez. Déposer les côtes sur le mélange de pommes de terre et d’oignons. Recouvrir les côtes avec le mélange de crème fraîche. Remettre au four pour 20 minutes de plus, toujours à 180°C.

Servir chaud.

La Charlotte, la Ratte ou encore la Franceline sont idéales pour passer au four grâce à leur chair ferme, vous aurez des pommes au four croquantes et délicieuses.

D’après : Cuisineaz.com – Cotes de porc aux pommes de terre au four

Crème glacée au chocolat

Ingrédients

  • 1/2 l de lait demi-écrémé ;
  • 200 g de crème fraîche épaisse  ;
  • 150 g de sucre ;
  • 2 jaunes d’œuf (40 g) ;
  • 100 g de chocolat.

Recette

Peser et préparer tous les ingrédients avant.

Mettre le chocolat à fondre lentement avec la crème fraîche. Bien surveiller et mélanger l’ensemble jusqu’à obtenir l’homogénéité. Ajouter le lait et mélanger. Remettre à chauffer doucement.

Dès 35°C ajouter le sucre en remuant.

Dès 45°C ajouter le jaune d’œuf.

Laisser monter à 85°C en remuant continuellement, puis faire cuire 1 minute à la même température.

Mettre à refroidir au réfrigérateur pour au moins 4 heures, avant de passer à la turbine à glace. Après refroidissement complet, on peut ajouter des copeaux de chocolat rappés grossièrement.

Crème glacée au melon

Ingrédients

  • 1/2 l de lait demi-écrémé ;
  • 150 g de crème fraîche épaisse  ;
  • 150 g de sucre ;
  • 2 à 3 jaunes d’œuf (50 g) ;
  • 1 melon bien mûr.

Recette

Peser et préparer tous les ingrédients avant ; couper le melon en petits cubes.

Faire chauffer le lait et la crème en surveillant la température.

Dès 35°C ajouter le sucre en remuant.

Dès 45°C ajouter le jaune d’œuf.

Laisser monter à 85°C en remuant continuellement, puis faire cuire 1 minute à la même température.

Ajouter le melon en petits morceaux. Passer le tout au pied mixer jusqu’à disparition de tous les morceaux. Au besoin filtrer au chinois.

Mettre à refroidir au réfrigérateur pour au moins 4 heures, avant de passer à la turbine à glace.

Blanquette de la mer

Pour la soirée du 31 en petit comité, nous avions envie de poisson pour changer un peu, alors j’a réalisé cette recette de blanquette de la mer pour 4 personnes :

Il vous faudra :

  • Une petite caisse des champignons de paris (ou bruns qui dégorgent moins) ;
  • 400 g de pavé de saumon ;
  • 8/10 coquilles Saint-Jacques avec leur corail, selon votre goût ;
  • 40 g de farine ;
  • 40 g de beurre ;
  • 1/2 l de fumet de poisson ;
  • un citron jaune ;
  • 2 jaunes d’œuf ;
  • 30 cl de crème fraîche ;
  • sel, poivre, huile d’olive.

Émincer les champignons après les avoir lavés.

Dans un bol, battre les jaunes d’œuf avec la crème fraîche et le jus d’un demi citron.

Découper les pavés de saumon en petits cubes ou en lamelles d’1 à 2 cm de section.

Préparer un roux (mélange beurre / farine) : faire fondre le beurre dans une casserole sur feu doux, y ajouter complètement la farine et mélanger vivement jusqu’à obtenir une pâte homogène. Laisser cuire 5 minutes à feu moyen.

Pendant ce temps faire chauffer le fumet de poisson, puis l’ajouter progressivement au roux pour l’étendre sans faire de grumeaux. Remettre à cuire jusqu’à épaississement de la sauce.

Ajouter progressivement le mélange de crème fraîche à la sauce précédente sur le feu, en mélangeant rapidement, puis les champignons. Laisser cuire jusqu’à ce que les champignons aient une cuisson qui vous convienne. Couper le feu.

Lancer la cuisson des coquilles dans l’huile d’olive à feu vif pendant une minute pour les griller légèrement sur les deux faces puis réduire à feu doux pour la suite. Au bout de 4 minutes, ajouter le saumon découpé dans la poêle pour terminer la cuisson pour un temps de total de 8 à 10 minutes maximum.

Dresser les assiettes en répartissant les coquilles, le saumon et recouvrer généreusement de sauce. Le surplus peut être servi dans un bol pour les plus gourmands.

D’après : Marmiton – Coquilles Saint-Jacques et saumon façon blanquette

Glace à la vanille

Pour une quantité d’à peu près un litre de glace, prendre les ingrédients suivants :

  • 1/2 l de lait demi-écrémé ;
  • 4 jaunes d’œufs ;
  • 150g de sucre ;
  • 200g de crème épaisse ;
  • 1 gousse de vanille.

Faire bouillir le lait après y avoir placé la vanille fendue. Après ébullition,  laisser encore la vanille infuser avant de la gratter et d’en retirer tous les grains.

Pendant ce temps, battre fortement les jaunes avec le sucre jusqu’à obtenir une crème qui blanchisse et qui “fasse le ruban”. Ajouter le lait chaud très progressivement et en battant vivement l’appareil, jusqu’à l’incorporation complète.

Remettre dans la casserole à feu doux afin d’obtenir l’épaississement de la crème, sans jamais la faire bouillir (env. 83°C), puis retirer du feu.

Ajouter la crème fraîche et mélanger encore. Puis quand la crème est tiède, monter un blanc en neige et l’incorporer à la crème. Il donnera un peu de légèreté à la glace et la rendra moins dure en sortie du congélateur.

Placer la crème dans la sorbetière et laisser tourner jusqu’à la prise. Placer au congélateur pour finir le refroidissement.

Conseil : vous pouvez servir avec des meringues faites avec les 3 blancs d’œufs restant auxquels vous aurez ajouté 125g de sucre après les avoir battu en neige.

D’après :